CMC Ferrari D50, 1956 GP France #14 Collins

449,00 EUR RRP 499,00 EUR Vous économisez 10% (50,00 EUR)

incl. 19 % TVA frais de port non compris

Description du produit

Un chef-d'œuvre de l'architecture du modèle: CMC Ferrari D50, 1956 GP France #14 Collins

Caractéristiques techniques du modèle CMC:
  1. Modèle: Modèle de précision en métal assemblé à la main
  2. Fabricant: CMC GmbH, Classic Model Cars, Allemagne
  3. Echelle: 1:18
  4. Référence: M-182
  5. Couleur: rouge
  6. Pilote: Peter Collins
  7. Pièces: 1.161
  8. Edition Limitée: 1.500
Détails du modèle:
  • Modèle de précision en métal de 1.161 pièces assemblées à la main
  • Capot moteur détachable et verrouillable
  • Volet de ventilation mobile pour pilote footwell
  • Réplique réaliste du moteur V8 complet avec tuyaux et câblage
  • Tuyaux d'échappement comme tuyaux latéraux dans la conception en métal
  • Essieu avant triangulaire avec amortisseurs et ressort à lames transversal
  • Fabriqué à la main grille en acier inoxydable
  • Essieu arrière De Dion en métal avec entretoises de tension et amortisseurs et ressort à lames transversal
  • Refroidisseur d'huile à tube devant le refroidisseur d'eau
  • Réplique détaillée du système de refroidissement et des conduites d'huile et de carburant
  • Bouchon de carburant mobile, bouchon de remplissage d'huile mobile
  • Cockpit avec siège et appuie-tête recouverts de cuir
  • Roues à rayons parfaitement conçues avec rayons en acier inoxydable à traction manuelle et à tétons
  • Serrures centrales d'origine avec filetage à droite / à gauche
  • Peinture brillante de couleur originale
Caractéristique spéciale en tant qu'accessoire: Démarreur de batterie avec démarreur séparé

Description du véhicule d'origine: Saison 1955 suite à un accident tragique aux 24 Heures du Mans, le Grand Prix France reprend le 1er juillet 1956 au circuit de Reims-Gueux à Reims. C'était la cinquième course de la Coupe du monde de 1956. Scuderia Ferrari a annoncé trois pilotes réguliers - Juan Manuel Fangio, Eugenio Castellotti et Peter Collins - Ferrari avait beaucoup à préparer pour sa Scuderia 1953. La quatrième position est revenue à Alfonso de Portago, un Espagnol qui concourrait pour sa première course de Formule 1. Une cinquième voiture était pour Olivier Gendebien. Tout dans le D50 à nez court de 265 ch.
Pour Ferrari, la plus grande rivière du Championnat du Monde de Motocyclisme est venue de Maserati, avec Stirling Moss, Jean Behra et Piero Taruffi dans l'équipe pour piloter sa belle flotte 250F. Parmi les autres adversaires figuraient l'équipe britannique Vandervell Products Ltd, équipée du Vanwall VW56 et de l'équipe française Gordini, équipée des Type 32 et 16 de Gordini. Plusieurs corsaires étaient impatients de concourir dans leur Maserati 250F.
En ce qui concerne le classement des pilotes, Peter Collins et Stirling Moss arrivent en tête, présidant Jean Behra et J.M. Fangio. Ferrari était dans une classe à part, et trois de ses voitures étaient qualifiées pour décoller du premier rang de la course à venir. Fangio remporte la pole position devant le deuxième Castellotti. Collins s'est qualifié pour la troisième place par une autre seconde derrière.
Au cours des essais qualificatifs, la Maserati 250F a été jugée à la traîne en améliorant ses temps de course. En revanche, les Vanwalls ont été en mesure de suivre les Ferrari. Quant aux Gordinis, ils étaient très en milieu de terrain.
La course se compose de 61 tours, couvrant une distance totale de 506.422 km. La Scuderia Ferrari montre des signes de domination dès le début de la course. Collins a pris les devants devant Castellotti et Fangio, et le trio Ferrari a pu se détacher de ses partisans de quelques secondes. Derrière eux, Moss de l'équipe Maserati et Harry Schell de l'équipe Vanwall se sont affrontés pour la quatrième place. Au tour 5, Schell a subi une panne de moteur. Au tour 12, Stirling Moss a pris sa retraite avec une boîte de vitesses défectueuse. Les deux pilotes ont toutefois été en mesure de poursuivre la course peu de temps après dans des véhicules pris en charge par leurs coéquipiers.
Pour Harry Schell, les choses se sont très bien passées. Castellotti et Collins après le tour 31. Il vient d'obtenir ce dont il avait besoin à la deuxième place pour six tours.
Lorsque les pilotes Ferrari ont réalisé que Schell n'était pas à un tour, ils ont été accélérés. Collins et Castellotti ont surpassé Schell, dont la voiture a bientôt développé des problèmes techniques et a impliqué un pit-stop qui durerait environ cinq minutes. Fangio devait aussi aller dans la fosse et il était de retour en quatrième position.
Finalement, Peter Collins a remporté sa deuxième course en Grand Prix avec une avance de 0,3 seconde devant son coéquipier Eugenio Castellotti. Jean Behra prend la troisième place à 250F. Fangio a dû se contenter de la quatrième place.
En ce qui concerne la compétition pour le championnat du monde des pilotes de 1956, Collins a obtenu une préférence de cinq points sur le candidat de deuxième place Jean Behra. Fangio était un point derrière Behra et s'est classé troisième. Sterling Moss était un perdant, qui a chuté à la quatrième place pour le moment.

CMC Mentions légales L'utilisation de l'équipe de course et / ou les noms des pilotes, symboles, chiffres départ, et / ou des descriptions est uniquement à des fins de référence. Sauf indication contraire, cela ne signifie pas que le modèle à l'échelle CMC est un produit de l'une de ces écuries / pilotes ou endossés par l'un d'eux.

Les données techniques du véhicule d'origine:
  1. Monoposto construit sur un châssis tubulaire avec des roues libres
  2. Transportant 8 cylindres 90 ° moteur du type en V
  3. 2 soupapes par cylindre, contrôlées par deux arbres à cames en tête
  4. Lubrification à carter sec
  5. Préparation du mélange avec quatre carburateurs doubles Solex 40 PII
  6. Double allumage magnétique avec deux bougies d'allumage par cylindre
  7. Boîte de vitesses à 5 rapports montée transversalement à l'arrière avec différentiel à glissement limité (Transaxle)
  8. Essieu avant à double triangulation, ressort à lames sur l'essieu, stabilisateur et amortisseurs télescopiques
  9. De Dion essieu arrière avec le bras longitudinal, un ressort à lame transversale par rapport à l'amortisseur et l'axe levier
  10. Alésage x course: 76 x 68,5 mm
  11. Déplacement: 2.486 ccm
  12. Puissance: 265 ch à 8.000 tr/min
  13. Vitesse maximale: bis zu 300 km/h (en fonction du rapport de pont arrière)
  14. Empattement: 2.280 mm
  15. Voie avant / arrière: 1270/1270 mm
  16. Longueur totale: 3.850 mm
  17. Largeur totale: 1.448 mm
  18. Hauteur totale: 962 mm
  19. Poids à vide: 640 kg
Plus de Ferrari modèles CMC Classic Model Cars